Mieux manger sans se ruiner

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Recettes
  • Temps de lecture :6 min de lecture
Avec l’inflation, faire ses courses alimentaires devient un vrai casse-tête surtout si l’on souhaite pouvoir se nourrir avec des produits de qualité. Quand le budget est serré, mieux vaut optimiser ses pratiques. Voici quelques astuces pour manger mieux sans se ruiner.

1 - Eviter le gaspillage

C’est une idée pleine de bons sens ! Commencez par faire l’inventaire de vos placards et refaites le régulièrement. Il est inutile de racheter ce que vous avez déjà chez vous. Ensuite à chaque nouvel achat, adoptez le « premier entré, premier sorti », aussi connu sous le nom « first in, first out ». C’est une technique utilisée dans la restauration qui incite à placer les nouveaux achats dans le fond pour laisser les produits déjà entamés ou qui arrivent à péremption plus rapidement devant. Elle évite de se retrouver avec des paquets hors d’âge dans le fond du placard le jour de l’inventaire. Ceci étant dit, les produits secs et les conserves ont une date de durabilité minimale. Ils peuvent être consommés au-delà de cette date sans danger.

Le point le plus critique concerne les denrées périssables qui ne doivent absolument pas être consommées au-delà de la date limite de consommation. Pour éviter le gaspillage, pensez à congeler au plus tôt, ce qui peut l’être comme la viande ou le poisson, si vous constatez que vous n’allez pas les manger dans les temps. Pour les légumes et les fruits qui s’abiment rapidement ou pour les produits frais comme les yaourts, achetez les justes quantités en fonction de votre consommation.

2 – Oublier les produits ultra-transformés

Les produits ultra-transformés sont chers et peu nutritifs. Les nombreuses étapes de leur fabrication finissent par ôter les vitamines et minéraux naturellement présents dans leurs ingrédients de base. Ils contiennent très souvent un cocktail d’additifs chimiques qui les rendent peu recommandables pour la santé. Les études récentes le montrent. Une grande consommation de produits ultra-transformés est associée à un état de santé dégradé (avec une augmentation des risques de diabète, de maladies cardio-vasculaires, d’hypertension artérielle…) et une prise de poids.

En cuisinant vous-même des produits bruts, vous éviterez ces effets néfastes et diminuerez le prix de vos achats. Si vous consommez aujourd’hui de nombreux produits transformés, il faut bien sûr un temps pour vous organiser mais ça vaut vraiment le coup !

3 – Planifier ses repas

Pour acheter uniquement ce dont vous avez besoin et éviter de jeter, prévoyez vos repas avant de faire vos courses. Non seulement vous n’achetez pas en trop grandes quantités mais cela évite également les solutions de dernière minute telles que plats à emporter ou livrés… Suivant le choix retenu, la qualité nutritionnelle peut ne pas être au rendez-vous et dans tous les cas, cela vous coûtera beaucoup plus cher que le plat maison que vous auriez pu faire à la place.

4 – Rééquilibrer les sources de protéines

Le régime dit occidental présente un excès de protéines d’origine animale. Les remplacer par des protéines d’origine végétale est bénéfique pour votre santé. Pour cela, il suffit de troquer une partie de votre consommation de viande, poisson et œufs par des légumes secs, des céréales non raffinées mais aussi des fruits oléagineux. Un paquet de lentilles étant bien moins cher qu’une escalope de poulet, vous allez faire de belles économies. Bien sûr, c’est une action qui est à coupler avec le deuxième point. Evitez d’échanger votre morceau de viande contre un émincé végétal ou une galette ressemblant à un steak hâché…

5 – Choisir le vrac

Le vrac permet d’acheter de très petites quantités. Cela est très utile lorsque vous voulez tester une nouvelle recette avec des ingrédients que vous n’avez pas l’habitude d’acheter. Quel intérêt dans ce cas de prendre un paquet entier si vous avez uniquement besoin de quelques dizaines de grammes dans votre plat. Le reste risque d’attendre très longtemps d’être utilisé… Cela étant, même des aliments que vous consommez régulièrement peuvent être achetés en vrac. Vous évitez ainsi les coûts d’emballage et de marketing.
Produits secs dans des bocaux
Photo de Jas Min sur Unsplash

6 – Acheter de saison et local

Même si le prix de quasiment toutes les denrées alimentaires a augmenté, acheter de saison et local est le moyen d’avoir le meilleur prix pour vos fruits et légumes. Cela vous garantit aussi des aliments plus goûteux. Moins de transport c’est moins de coût et moins de perte de vitamines.
Faire des économies en faisant ses courses sans rogner sur la qualité de votre alimentation est avant tout une question de bon sens et d’organisation.
Adoptez sans tarder ces gestes simples !